Rate this post

Bonjouuuuur!

Aujourd’hui je suis ravie de revenir avec toi sur la thématique qui me tient tant à cœur: la reconversion professionnelle. Si tu as loupé la première étape c’est par ici que ça se passe. On y parlait ensemble de comment faire le point sur son parcours, ses envies, ses aspirations et définir ce qui était essentiel pour la suite. Est-ce que tu as simplement besoin de casser ta routine ou bien d’effectuer un changement radical?

Une fois que c’est fait nous pouvons donc passer à la seconde étape: identifier tes rêves. Tu as décidé de changer, mais par où commencer??? Pour être passé par là et m’être reconnectée à mes mes rêves, je te le dis, c’est essentiel. Je vais te donner tous mes conseils pour suivre ton cœur, ton intuition et devenir plus spontané dans tes choix. Peut-être rêves-tu d’une vie nomade, marre de t’enfermer dans un bureau tous les jours pour gagner le smic, peut-être que tu te limites en te disant qu’il faut à tout prix se réorienter vers un secteur qui recrute? Changer de métier, c’est un sacré challenge, alors tant qu’à faire autant être payé pour faire quelque chose qui te fais vraiment vibrer tu ne crois pas? Tu peux gagner de l argent depuis l’autre bout du monde si c’est ce que tu souhaites, tout est dans le plan d’action! Mais commençons par le début: comment trouver ce job de rêve qui est fait pour toi?

Méthode pour trouver ton job de rêve

Pour cette étape je te conseille de te munir d’un cahier. En effet, des idées peuvent fuser et il est toujours bon d’en garder une trace! Commence par te poser une question essentielle: SI JE N’AVAIS AUCUNE LIMITE (familiale, financière, scolaire, temporelle), QUEL SERAIT MON RÊVE? Car oui nous parlons bien ici de RÊVE, je ne te propose pas de trouver un futur job alimentaire ou un “en attendant” (attendre quoi, d’ailleurs?!). Je te parle de ton job de rêve, celui pour lequel tu te lèveras avec joie et enthousiasme, que l’on soit lundi, vendredi ou dimanche.  Celui où tu te demanderas chaque jour avec excitation  “qu’est-ce que je vais accomplir aujourd’hui?”

A cette étape tu te diras peut-être que tu n’as pas de rêve, aucune passion. Je te comprends car il y a encore quelques temps j’étais comme toi:  déconnectée de moi-même. Ne sachant plus qui j’étais ni ce qui me faisait vibrer. Je “survivais”, sans but précis, me laissant porter, subissant presque ma vie et mon quotidien. Je n’avais aucune ambition, ne me projetais pas. Tu m’aurais demandé: “tu te vois où dans cinq ou dix ans?”, j’aurais été incapable de te répondre. Parce que je ne me voyais pas, ne m’imaginais pas, ne me rêvais pas. Jusqu’à ce que je me reconnecte à mes passions: la lecture, l’écriture, la communication.

Si tu ressens ce vide intérieur, prends ton cahier, et écris ce que tu aimes, ce qui te fais vibrer. N’hésites pas à remonter loin dans tes souvenirs, car tes rêves profonds remontent à ton enfance, et ont peut-être été ensevelis sous des montagnes de stress, d’obligations et de responsabilités d’adulte. Enfant, tu savais ce que tu aimais. Et bien souvent tu le faisais, naturellement. Chanter, marcher dans la nature, écouter de la musique, monter à cheval, échanger avec les autres,… Notes tout ce qui te fais ou faisait te sentir bien, ne t’imposes aucune limite! Il y avait même peut-être un métier qui te faisais rêver? Est-ce qu’à un moment, au collège, au lycée, tu avais un grand rêve à propos duquel on t’a découragé? Par exemple, tu rêvais de devenir médecin, mais tu étais en Littéraire et tes profs t’ont dit que de toute façon tu n’avais pas le niveau et qu’il valait mieux t’orienter vers autre chose?

Je vais te dire une chose: je pense aussi qu’on est poussé à faire des choses “prestigieuses” lorsqu’on en a les capacités, et à penser en termes de matières bien plus que de futur métier concret ! Tout comme, à l’inverse, si on juge que tu n’as pas les capacités, on va te dire de “revenir à la réalité”. C’est une hérésie parce qu’à ce moment-là c’est ton cœur qui te parle, qui te dis où aller et on te réponds “ne l’écoutes pas tu n’en es pas capable” ou “tu peux faire bien mieux que ça”. Si tu as eu un grand rêve de métier à un moment donné, que tu te sentais appelé à faire quelque chose et que pour une raison X ou Y tu n’y es pas allé, il y a de grandes chances pour que ce projet resurgisse lors de ton envie de reconversion, c’est ce qui est ressorti dans le live que j’ai fais il y a deux jours sur mon Groupe Facebook auquel tu pourras accéder en cliquant ici. C’est ce qui m’est arrivé ainsi qu’à plusieurs clients et personnes de mon entourage: dans le fond tu sais, tu sens, instinctivement! Le projet ne sera peut-être pas exactement le même parce que tu as grandi et mûri au fil de tes expériences, mais il correspondra à l’envie profonde qui t’orientait déjà à l’époque!  

N’hésite pas aussi à faire des tests, notamment le test MBTI qui est un test que l’on retrouve dans les bilans de compétences (pour savoir ce que je pense du fameux bilan de compétences rdv sur cet article), celui-ci qui est très bien  et encore un autre par ici. En fait souvent au-delà de l’aspect professionnel on a besoin de savoir qui l’on est, avant de se demander ce qu’on aime et ce qu’on veut faire de sa vie.

Sur ton cahier réponds aux questions suivantes:  Quelles sont mes forces, mes facilités, mes dons, mes talents particuliers (ce que je fais bien naturellement sans avoir à faire beaucoup d’efforts)? Tu peux aussi bien entendu t’interroger sur tes compétences, ce que tu as appris, ce que tu sais faire, etc… Mais il ne faut pas trop se baser là-dessus car ton nouveau travail, ton job de rêve, ne sera pas nécessairement sur la même trame que l’ancien. Il se pourrait que tes nouvelles compétences n’aient pas beaucoup de lien avec tes anciennes, du moins à certains niveaux. Avec tout ça tu devrais déjà avoir une bonne base pour commencer à cerner ton job de rêve!

Il y a un point essentiel à garder en tête: se reconvertir, c’est aussi voir plus grand que soi. Se demander: à travers ma nouvelle activité, qu’est-ce que j’ai envie d’apporter au Monde? Comment je pourrais me sentir utile? L’épanouissement personnel, j’en suis convaincue, passe par l’épanouissement professionnel. Il y a quelques mois je parlais avec une amie qui me disais “ça m’importe peu d’être épanouie dans mon travail, ce que je cherche c’est à être heureuse dans ma vie personnelle”! Est-ce que le VRAI but ce n’est pas d’allier les deux? Comment penses-tu pouvoir être heureux et épanoui en passant 35 heures par semaine (minimum!) à faire des choses qui ne te conviennent plus?

Un projet réussi comprend une dimension d’utilité: à quoi je participe? Si ce point n’est pas cohérent et aligné avec toi, ton projet n’est pas bon. Si par exemple tu manges bio et que tu accordes beaucoup d’importance au respect de la planète, comment pourrais-tu supporter de  participer à l’expansion de Monsanto, même de façon indirecte? Un petit exercice pour rester cohérent entre soi et son projet c’est celui des six Pourquois: commencer par se demander “pourquoi je veux faire ça?” Admettons, j’ai identifié que mon job de rêve est sophrologue. Je vais donc me demander pourquoi: “parce que j’aime aider les  autres”. Pourquoi (ou pour quoi^^)? Parce que je me sens utile, etc…. Cet exercice peut être fait et refait à l’envie, une fois ne suffit souvent pas je t’invite à creuser, sonder, explorer ce qui vibre au fond de toi.

L’étape suivante va être d’aller te poser directement la question: Quel est mon job idéal ? Pour ça je t’invite à en noter tous les aspects: lieu, horaire, nombre de collègues s’il y en a, à ton compte ou non, salaire, déplacements, etc… Là encore, étape très importante à ne pas négliger: tout le monde n’est pas fait pour devenir auto entrepreneur par exemple!

Vivre de sa passion?

Parfois, quand on a déjà une passion, peut se poser la question: dois-je vivre de ma passion? Personne ne peut réponde à cette question car il n’y a pas une seule bonne réponse, c’est du cas par cas. Maintenant voilà ce que je te propose, encore une fois note tout sur ton cahier. Est-ce que j’ai envie de consacrer ma vie à cette passion? Est-ce que je suis prêt à accepter que mes revenus dépendent de cette passion? Si j’ai envie que ma passion rejoigne mon activité professionnelle est-ce qu’elle pourrait devenir un mi-temps, un temps plein?

Fais toi confiance!

Là encore attention: trouver ton job de rêve ne signifie pas que tu n’auras plus à faire face aux difficultés. Les difficultés font partie de la vie, mais si tu dois les surmonter pour continuer à vivre tes rêves, crois-moi, tu y arriveras! Quand j’ai trouvé mon job de rêve deux obstacles principaux sont dressés sur mon chemin:

-le coût de la formation

-la difficulté à en vivre par la suite: hé oui, coach, c’est bien connu, on n’en vit pas (#croyancelimitante)

Alors au début, j’ai laissé tomber, tant pis, à cause du prix. J’ai cherché des alternatives, -ce que je pourrais faire d’autre mais qui ressemblerait un peu quand même- , et après quelques semaines j’ai dis m***e! Je sentais que ma première idée était juste, elle résonnait en moi. Alors j’allais trouver un moyen de financement, et j’allais prendre le risque de croire en moi, et de me challenger. Je me suis dis qu’après tout, plus j’envisageais l’échec et plus il était susceptible de survenir.

Si vraiment tes difficultés te paraissent insurmontables, demandes-toi s’il n’y a pas quelqu’un , sur cette planète, qui s’est retrouvé face aux mêmes difficultés et qui a réussi malgré tout? La réponse à cette question sera toujours oui. Si quelqu’un d’autre, avec les mêmes paramètres de départ en a été capable, tu l’es aussi. Point.

Cette seconde étape est primordiale. Ton  job de rêve ne te surgira peut-être pas instantanément au visage, tu pourras avoir besoin de mûrir tes idées, tes pistes. Si tu es seul, cela prend souvent plusieurs mois, et c’est normal. Tu entames à travers tout ce processus une profonde remise en question. Ne sois pas pressé. Prends le temps nécessaire, ce ne sera en aucun cas du temps perdu. Je ne peux que te conseiller, si tu veux gagner du temps et éviter les tâtonnements, de te faire accompagner par un professionnel qualifié et compétent. N’hésites pas à t’inscrire dès maintenant à ma séance diagnostic gratuite qui t’aideras à faire un premier point pour avoir une vue d’ensemble et avancer avec cohérence!  

Cet article te plais? Partage-le sur Pinterest!

J’ai pu constater, dans mon propre processus de reconversion et chez mes clients, différentes étapes:

– le “stop”, ou “déclic”.Tu sens qu’il est temps d’arrêter de te voiler la face, tu sors la tête de l’eau pour reprendre ton souffle. C’est le moment où tu réalises que ton travail actuel ne te corresponds plus, et qu’il est temps de réagir. Il correspond à mon premier article: faire le point.

-le “temps de réflexion“. C’est selon moi le moment qui va être le plus long, car tu peux passer par différentes phases. Il est possible que tu remettes sans cesse ton projet de reconversion en question en te disant que “finalement ton travail actuel n’est pas si pire”. Ton besoin de sécurité, ta peur de l’inconnu mais aussi tes croyances peuvent te bloquer longtemps à ce niveau. C’est là que le coach va agir comme un levier et un accélérateur: il va débloquer la situation. Cliques ici pour réserver ta séance diagnostic gratuite et voir où se situent tes blocages!

C’est ce qu’on pourrait aussi appeler “l’autruche”; quoi de plus réconfortant que de garder la tête enfouie dans un petit trou rassurant, et de plus effrayant que de la sortir de là pour découvrir le monde qui nous entoure?! C’est ta zone de confort: ce petit cocon bien rôdé où il ne t’arrives jamais rien d’inhabituel, ou si peu! Si tu décides que tu y es bien et qu’après tout pourquoi prendre des risques et changer ses habitudes, alors restes-y. Mais tu risques d’avoir des regrets, un jour ou un autre. Et à choisir entre le changement et les regrets, mon choix est vite fait!

Pendant ce “temps de réflexion”, tu vas cerner ton job de rêve , et décider (ou non) de t’engager dans cette voie.  Tu comprends donc la nécessité de soigner cette étape primordiale!

Cadeau exceptionnel!

Exceptionnellement je t’offre une séance diagnostic gratuite, pour faire le point sur ton projet, avoir une vision plus claire pour la suite et voir ce qui pourrait être amélioré pour faciliter ta progression! Pour cela il te suffit de répondre à quelques questions, je te recontacte dans les 24 heures!

Pour conclure…

Pour trouver ton job idéal il est indispensable de chercher à satisfaire ses envies et ses besoins. Avant de penser solutions il faut en passer par une véritable introspection:

-identifier ses aspirations

-se libérer de certaines croyances (comme “on ne se reconvertit pas à 50 ans”, “c’est très difficile de réussir quand on est entrepreneur, …”)

-changer son regard sur soi

-écouter son intuition

-voir plus grand que soi: de quoi a besoin le Monde, en quoi pourrais-je être utile?

Une fois que tu as compris ça et accompli chacune de ses étapes, le job de tes rêves se trouvera à portée de main! Alors comment l’atteindre? C’est ce que nous verrons dans le prochain article!