Rate this post

Bonjour bonjour!

 

Aujourd’hui j’avais envie de te parler de mon métier: coach de vie. Parce que je me rends compte que ce métier est méconnu, dénigré, et j’entends teeeellement tout et n’importe quoi à ce sujet que j’ai eu envie de rétablir la vérité! Alors aujourd’hui je revêt mon costume de justicière mais promis, je resterais calme et il n’y aura pas de blessé! Ce que je vois en fait c’est un grand gâchis: le coaching pourrait aider tellement de gens à améliorer leur vie, à prendre conscience de certaines choses, à dépasser des peurs, reprendre confiance en soi…. Je ne vais pas te parler ici du coach sportif ou du coach d’équipe, mais bien du coach de vie aka lifecoach. Alors oui je comprends que ce terme laisse sceptique et n’évoque pas grand chose…. “Un coach pour apprendre à vivre sa vie? hAHAHA je me marre!” Oui je comprends ce type de réaction, et elle est due à ce que je te disais au-dessus: on ne sait pas en quoi  consiste le métier de coach. Alors on se base sur des préjugés, des on-dit, des bruits de couloirs. Mais moi, je te jure de dire toute la vérité, rien que la vérité! Qui de mieux qu’un professionnel pour te parler de son métier n’est-ce pas?! Sur mon ancien blog j’avais écrit un article sur le métier de fleuriste (mon ancienne profession) et beaucoup d’entre vous avaient été étonnés par la diversité des tâches et la rudesse du métier. Et c’est normal: on ne peut pas imaginer tant qu’on est pas passé de l’autre côté de la barrière! 

Prêt à en savoir plus sur le coaching? C’est parti!

Les idées reçues

Démarrons par les idées reçues! J’en entends tellement sur le sujet! Tout le monde a son mot à dire, même (et parfois surtout) ceux qui n’ont jamais été voir un coach! Ah si pardon, ils ont regardé l’émission Capital sur M6 qui présentait les coachs comme des vendeurs de rêve peu scrupuleux, avec pour preuve une caméra cachée d’un séminaire de David Laroche et quelques aperçus de Franck Nicolas et de Raphaelle Giordano, auteure du fameux routinologue (qui au passage est un coach de vie!). Ah oui cette même émission qui quelques semaines plus tard t’expliquais que les fleuristes sont des escrocs parce qu’ils augmentent leurs prix à la Saint Valentin? Saches que les fournisseurs triplent le prix des roses pour cette fête, sachant qu’ils vont en vendre en quantité. Le fleuriste ne gagne pas un centime de plus sur une rose vendue à 7€ un jour de Saint Valentin. Merci M6 pour la désinformation! Je te laisse donc imaginer ce qui a pu se dire dans l’émission sur le coaching…. Voilà pourquoi je n’ai plus de télé….

Ah oui il y a aussi “le coaching c’est à la mode “. Une mode qui dure depuis très longtemps alors puiqu’elle est née aux Etats-Unis dans les années 1960. Je ne vais pas te refaire l’histoire du coaching puisque ce n’est pas le but de cet article mais si tu souhaites en savoir plus sur ce soi disant  “effet de mode” je t’invite à aller sur Wikipédia!

Le coach doit être un expert dans son domaine. Pas nécessairement! On confond l’expertise et le coaching, alors que ça n’a rien à voir! Un coach maîtrise une technique et des outils adaptables à n’importe quelle problématique! Alors bien sûr on se spécialise sur des sujets parce que c’est ce qui nous fait vibrer. Pour prendre mon exemple je me spécialise sur l’accompagnement à la reconversion et aux entrepreneures parce que c’est une thématique qui me passionne, j’adore accompagner mes clientes à réharmoniser vie pro et vie perso, ce sont des choses que j’ai vécu moi-même et donc qui me touchent particulièrement.  Si vraiment je sens que la problématique de mon client n’est pas adaptée à mon approche alors je le redirige vers un confrère.

Le coach va me donner des conseils. Au risque d’en décevoir beaucoup…. pas du tout! En fait le coach se mets au même niveau que toi: il ne sait pas pour toi. Il peut faire du partage d’expérience, te dire “tiens ça me fait penser à…”, éventuellement te faire des propositions si vraiment tu bloques, mais jamais il ne te diras “tu dois faire ça, il faut faire ci, ….” Il est là pour faire émerger les réponses qui sont déjà en toi. Ok tu vas me dire si les réponses je les ai déjà pourquoi aller voir un coach? Hé bien parce que tu as des freins, des blocages, des croyances qui bloquent l’émergence de tes solutions. Du coup tu ne les vois pas. Le coach va, en douceur et à ton rythme, faire sauter tout ça petit à petit, et au fur et à mesure te faire réaliser que tu es capable! En fait pour chaque problématique tu as la solution en toi! Mais ne me crois pas sur parole, teste!

Quand je vois le nombre de personnes qui ont adoré le fameux roman “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en a qu’une” de Raphaelle Giordano, je me demande ce qui fait qu’on puisse trouver une pratique si géniale sans pour autant avoir envie de le mettre en oeuvre dans sa propre vie. Parce que oui, si tout le monde faisait un coaching efficace au cours de sa vie, crois-moi beaucoup de choses changeraient! Si ce livre parle à tant de gens c’est que le sujet les touche, et ces gens adoreraient le coaching! Alors si on arrêtait de rêver en lisant des livres et qu’on décidait d’agir?!

Comment choisir son coach?

Alors déjà je te conseille de bien choisir ton coach. Bien le choisir ça veut dire quoi? Tout simplement prendre le temps de sentir si la personne te touche, si tu te sens sur la même longueur d’onde qu’elle. Par exemple mes premières clientes étaient des lectrices de mon premier blog. Parce qu’elles me faisaient confiance, elles avaient suivi mon parcours, et elles adhéraient à mon message. Donc prends le temps de sentir ce qui résonne en toi. Personnellement je prends le temps d’écrire sur le descriptif de chaque accompagnement à qui il s’adresse, et à qui il ne s’adresse pas.

Il est très important de se sentir en confiance avec son coach, car l’accompagnement peut être un peu “rugueux” par moments: ça peut gratouiller sur des sujets délicats. Si la relation de confiance n’a pas été établie au préalable ça s’avère compliqué.

Je ne partirais pas sur le débat certifié/ pas certifié car, bien que j’accorde personnellement beaucoup d’importance à être certifiée pour ma propre pratique, aucune de mes mentor ne l’est. Ca ne les empêche pas d’être des coaches incroyables qui ont un fort impact sur le monde. Il y a d’excellents coaches non certifiés, tout comme des coachs certifiés très médiocres. J’ai d’ailleurs écrit sur le sujet de la formation de coach dans cet article, j’y explique comment j’ai choisi ma formation!

Maintenant certains détails peuvent te mettre la puce à l’oreille: si tu sens que le coach essaye de se mettre en position de force, de pouvoir ou de manipulation par rapport à toi. S’il est en retard régulièrement, qu’il n’est pas carré, que tu n’as pas de contrat signé, d’objectif précis, de durée claire de ton accompagnement. En gros si tu ne le sens pas droit dans ses bottes, positionné, au clair avec lui-même, sa pratique et les autres: fuis! De même si tu ne le sens pas passionné par son métier et qu’il n’a pas une grande intelligence émotionnelle ou ne sais pas faire preuve d’empathie sèche.

Personnellement je propose aux femmes qui se sentent prêtes à passer le cap une première séance diagnostic gratuite pour leur permettre de découvrir ma pratique, sentir si le feeling passe et de me poser toutes leurs questions si elles en ont. Ainsi je m’assure que la problématique de ma cliente est bien adaptée pour du coaching et qu’elle est prête à s’investir.

Le coach n’est pas un psychologue ou un psychothérapeute: il est résolument tourné vers l’évolution et l’avenir, il ne va pas travailler sur ton passé. S’il sent des blocages à ce niveau là il y a deux options: soit il travaille un peu dessus avec toi et ça se règle, soit c’est quelque chose de vraiment profond et dans ce cas il t’oriente vers un professionnel adapté. Tu peux tout à faire voir d’autres professionnels en parallèle du coaching! De plus, contrairement à la psychanalyse, tu ne feras pas de grands monologues interminables: en coaching le temps de parole est d’environ 50/50, c’est un dialogue, un échange, une conversation. Le coache reformule, pratique l’écoute active et s’assure sans cesse qu’il a bien compris tes propos.

Penses aussi à te renseigner sur le mode de fonctionnement du coach que tu choisis: fait-il ses séances en présenciel ou à distance? Via Skype, téléphone, écrit? Quelle va être la fréquence des séances et leur durée? Chaque coach a son mode de fonctionnement et il est important qu’il soit en accord avec le tien.

Prête à passer à l'action?

Tu te sente prête à passer à l’action et à investir en toi et ton avenir pour bâtir la vie qui te correspond? Je te propose de prendre contact avec moi pour réserver ton appel clarté. Ensemble nous allons faire le point sur ton projet de reconversion ou d’entrepreneuriat, explorer ta problématique actuelle et voir si tu es prête pour passer à l’action! Pour cela il te suffit de répondre à quelques questions, je te recontacte dans les 24 heures!

Comment se déroule un accompagnement?

Comme je te l’expliquais au-dessus, chaque coach est libre de créer une pratique qui lui est propre. Cependant il y a une constante fondamentale, et si tu ne la retrouve pas chez ton coach… il n’est pas coach! Cette constante c’est le questionnement. Certaines de mes clientes sont étonnées de voir lors de leur séance diagnostic qu’en fait la base du coaching repose sur des questions. Bien entendu elles sont pertinentes, choisies avec soin et posées dans un ordre précis. Mais c’est à partir de ces questions que naît le processus. En fait ce mode de questionnement mêlé à l’écoute active du client et à la reformulation fait émerger plein de choses très profondes. Tout se joue à travers ces questions. Le coach est un accompagnateur, un facilitateur et un levier!

A celà le coach vient ajouter des outils, exercices et éventuellement approches parallèles pour compléter s’il trouve ça nécessaire pour lui et son client (psychologie positive, hypnose, pnl, énérgétique, …..). Chaque coach crée sa propre “boite à outils”. Il y a autant de coachs que de façons de faire! Chacun développe l’approche qui lui correspond!

J’entends beaucoup de personnes conseiller le bilan de compétences lors d’un projet de reconversion. Je ne suis que moyennement d’accord avec ça. Pour deux raisons. La première c’est que, pour l’avoir vécu, tu peux te retrouver avec de vrais vendeurs de tapis (un ancien vendeur en assurance qui m’annonce un prix de 1800€, puis qui me dis que finalement non il peut le faire pour 900€ mais ce sera moins long…. bref je vous laisse imaginer le professionnalisme de ce monsieur). Ensuite parce qu’un bilan de compétences va chercher à te faire rentrer dans une case, trouver “à quoi tu corresponds qui existe déjà et qu’on a pu catégoriser”, chose que ne fera jamais le coach. Il part de qui tu es et va là où tu veux aller. Si tu dois te créer un job sur-mesure, il va t’accompagner à sa mise en oeuvre. Le coaching s’adapte à la personnalité, aux envies et aux besoins de chacun! Les bénéfices de ce processus sont durables: tu ne vas pas remettre en question ce qui a émergé tous les 5 ans, pour la simple et bonne raison que ce qui en est ressorti c’est ce que tu avais au fond de toi, le coach a été creuser, il s’est assuré que c’est bien ton projet, qu’il est viable, qu’il te correspond sur la durée, qu’il est en accord avec tes valeurs profondes…

Cet article te plais? Partage-le sur Pinterest!

Et le prix dans tout ça?

 Aaaaah l’argent…. Sujet tabou et pourtant si récurrent en France…  Souvent le sujet revient sur le tapis “oui mais c’est cher le coaching”. Si c’est ton avis ok, tu as le droit de trouver ça cher. Lis juste ce qui suis.

Comme je te l’ai expliqué, en investissant dans un accompagnement tu investis en toi, tes possiblités. Tu te permets enfin de vivre la vie que tu souhaite, de débloquer des choses qui t’empêchent d’avancer, de t’épanuoir. Ton investissement est DURABLE: tu investis dans ta Vie!

Si tu me suis un peu et que tu connais mon parcours, lorsque j’ai compris que je voulais être coach j’ai dû faire face à un problème de taille: la formation coûtait 7000 €. Oui tu as bien lu. A l’époque j’étais demandeuse d’emploi je touchais 1000€ par mois, ça représentait donc 7 mois de salaire. J’avais un choix à faire: soit j’abandonnais mon rêve pour une question d’argent. Soit je trouvais un moyen coûte que coûte, je me serrais la ceinture pendant des mois et j’investissais enfin en moi et en ce que je voulais vraiment. J’ai choisi la seconde option et je ne le regrette pas une seconde: je savais que cette formation allait changer ma vie et c’est exactement ce qui s’est passé!

Une collègue m’a raconté qu’une de ses cliente avait vendu sa voiture pour pouvoir payer son coaching. Hé bien je dis chapeau bas à cette dame qui a osé prendre un risque pour vivre ses rêves. Et tu sais quoi? Son coaching a été d’une efficacité incroyable! En investissant de l’argent tu investis de l’énergie, et le coaching c’est de l’énergie.

Est-ce que tu accordes autant d’importance à un service qui te coûte 10€ qu’à un service qui t’en coûte 1000? Non! D’ailleurs j’ai discuté avec de nombreux coachs avant de m’engager sur cette voie et tous ceux qui bradaient leurs prix au départ me l’ont dit: un coaching “low coast” n’aura jamais un gros impact. Tu sais pourquoi? Parce qu’en refusant de t’investir financièrement tu n’accordes pas de réelle valeur à ton accompagnement, et ainsi tu ne t’impliques pas à fond. Donc non ce n’est pas “trop cher”: c’est un choix à faire. Choisir entre son shopping mensuel, aller au restaurant, les rendez-vous chez l’esthéticienne, le coiffeur, ou sa vie, la vraie, là où il se joue des choses importantes. Très longtemps j’ai choisi la première option. Maintenant que j’ai découvert la seconde pour rien au monde je ne reviendrais en arrière! Et d’ailleurs c’est drôle parce que depuis tout ça ne m’intéresse plus du tout!

C’est fait pour qui?

C’est pour tout le monde, mais pas n’importe quand! Quand tu vas voir un coach c’est que tu as une réelle et profonde envie de changement. Tu peux avoir des doutes, des peurs, tout ça c’est normal. Mais si au fond de toi tu as vraiment envie que les choses bougent, que tu étouffes ou que tu ne supportes plus un aspect de ta vie, alors c’est le moment!

Le coach ne fera rien à ta place, c’est pourquoi il faut que tu sois déterminé avec une vraie envie d’agir. Tu dois aussi être prêt à accepter que peut-être l’accompagnement va par moment te troubler, te faire ressentir des frustrations, des choses désagréables. Comme je te l’ai dis plus haut il peut y avoir des séances un peu “rugueuses”, qui te remuent. En fait c’est bon signe: ça veut dire que des choses bougent, que tu es en train de faire un vrai travail, et qu’il va porter ses fruits. Si tu ne te sens pas encore prêt ne forces rien: quand ce sera le moment tu le sauras! Sois sûr d’une chose: si tu as profondément envie de changer quelque chose qui te bloques dans ta vie ou qui te fais tellement peur que tu n’arrives pas à l’affronter seul et que tu ressens le besoin d’être accompagné, je te le garantis: le coaching est fait pour toi, et il sera efficace!

N’hésites pas à venir me raconter en commentaire si tu as déjà été voir un coach, ou si et article t’as donné envie de le faire! Et bien sûr n’hésites pas si tu as des questions!