Rate this post

Bonjour!

Comme tu le sais sans doute si me suis depuis quelques temps, mon aventure a  démarré avec un blog il y a quelques mois: j’étais perdue, en quête de sens. J’ai eu envie de partager avec toi ce que ces derniers mois m’ont enseigné, car ils ont été riches en apprentissage et en rebondissements! Entre le billet d’humeur et de développement personnel, je ne sais pas trop comment situer cet article, mais je te préviens: je te raconte un peu (beaucoup) ma vie!

Mais revenons d’abord sur ces fameux événements des derniers mois. Perdue, déboussolée, j’ai décidé de créer un blog, Douce Mélodie (qui n’existe plus) pour partager. Petit à petit j’ai fini par trouver ce que je voulais faire professionnellement parlant, mon “job de rêve “: coach de vie! Après quelques tâtonnements liés au financement (une école de coaching c’est cher et il n’existe aucune aide possible), et avoir rencontré une multitude de professionnels du bien-être (profs de yoga, sophrologues, et bien entendu coachs!) pour m’assurer que c’était vraiment ce que je désirais, le problème financier s’est débloqué. Bien entendu des tests préalables de motivation et de compatibilité sont effectués avant de pouvoir intégrer et l’école, et surtout il y avait 3 sessions de formation dans l’année, ce qui me laissait plusieurs mois de latence avant de démarrer le cursus. A ce moment là, mon amie Mélanie m’a proposé de me lancer dans l’aventure de la création d’un blog collectif, ce à quoi j’ai dis oui! Puis j’ai publié mon ebook sur la reconversion. Sans même m’en rendre compte je relevais sans cesse de nouveaux défis.

J’avais échappé de peu au burn out, et ne voulais plus vivre dans la frustration et le regret. Aller de l’avant est devenu un mode de vie, une manière de fonctionner,  presque automatique sans vraiment en prendre conscience. Mon objectif  n’était pas de tout quitter mais bien de partir de ce que j’avais déjà pour trouver un sens à ma vie, reconnecter avec ce que j’aimais vraiment, gagner en liberté, prendre un nouveau départ. Il a fallu que j’ose prendre des risques, que je croie en moi, que je me pose les bonnes questions. Aujourd’hui j’ai une vie bien plus épanouissante, je suis heureuse, je fais des choix tous les jours, je décide de la direction que je prends et où je veux aller.

J’aurais bientôt 30 ans et je peux le dire maintenant: je ne me suis jamais sentie aussi libre et vivante qu’aujourd’hui! Alors voici ce que ce changement de vie m’a appris!

L’organisation

Passer plusieurs mois chez moi avec différents projets (ouvrir un blog, écrire un livre, reprendre une formation) m’a demandé d’être rigoureuse et d’avoir une excellente organisation (si tu veux toi aussi devenir plus organisé je t’invite à aller lire cet article). C’était un excellent exercice de préparation pour devenir auto entrepreneure! J’ai dû gérer de front:

  • mon blog personnel
  • notre blog collaboratif, Zone Magique, qui compte à l’heure actuelle une vingtaine de blogueurs
  • ma formation de coaching
  • des projets personnels en préparation
  • la construction de mon site professionnel

Autant te le dire: je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer, mais en plus je devais être hyper organisée ! Travailler chez soi ça a des avantages mais ça demande deux fois plus de rigueur. Parce que si je ne planifie pas un minimum mon organisation pour tout mener de front, ça peut vite partir en vrille. Alors, comment je m’organise? J’essaye de prendre un maximum d’avance! . Et aussi, je planifie toujours la veille pour le lendemain. Le soir je me fais une Check list de tout ce que j’ai à faire le lendemain. Tu veux recevoir ton kit d’organisation? Cliques ici!

Apprendre à gérer son temps

C’est primordial, et ça a été assez dur au début! Parce qu’entre les réseaux sociaux qui te sollicitent sans cesse, les amis ou la famille qui t’appellent à n’importe quelle heure parce que “de toute façon t’es dispo tu bosses chez toi” et tes propres distractions (“Ho une vidéo de chats trop mignons “), tu as vite fait de te perdre et de ne pas être efficace du tout. C’est pour ça que j’évite de passer trop de temps sur un seul et même sujet. J’alterne créations de visuels, rédaction, formations, perfectionnement, coachings clients, anticipation et planification de mes projets à venir, ainsi je ne m’ennuie jamais. Et si vraiment a un moment je sens que je sature (comme quand j’ai entamé la rédaction de mon business plan par exemple^^) , je m’autorise a stopper et à reprendre plus tard. Travailler sur fond de ras-le-bol, très peu pour moi dorénavant !

Devenir autodidacte

Une des choses que m’ont appris ces derniers mois, c’est à être autodidacte! Il y a encore quelques mois je me dépatouillais difficilement pour écrire un article, aujourd’hui je suis capable de créer mon site pro! Je ne connaissais rien à Instagram, je me retrouve quelques mois plus tard community manager de Zone Magique! D’ailleurs à ce propos mon amie Mélanie alias Wonderwildqueen, avec qui nous avons co-fondé le blog collaboratif , propose deux formations: une pour maîtriser tous les secrets d’Instagram et une pour le SEO (référencement)! Pour avoir vu les vidéos je peux t’assurer qu’elles sont vraiment pertinentes et peuvent t’aider à développer ton réseau très rapidement ! Le premier module t’es offert gratuitement en plus elle propose un prix de départ vraiment dérisoire proportionnellement à la qualité des contenus . Mélanie c’est un peu la reine des autodidacte (elle te le raconte d’ailleurs dans cet article) , ce n’est pas pour rien qu’elle a choisi de s’appeler Wonderwildqueen, elle a tout appris par elle-même et m’a d’ailleurs beaucoup aidé, sans elle je n’en serais clairement pas là aujourd’hui ! Donc oui, être autodidacte fait clairement partie des nouveautés de ces derniers mois, et j’adore ça !

Oser

J’ai aussi appris à oser, je t’en parlais d’ailleurs dans cet article. Ne plus me poser de questions pendant des semaines, écouter mon cœur, mes intuitions, mes envies. J’ai envie d’écrire un ebook? J’écris un ebook, et je le publie. J’ose même en parler autour de moi! J’ai envie de faire une formation ? Je fais une formation! Alors oui, ça demande du courage, surtout au début. Et puis la peur revient, parfois , pour te dire attention c’est dangereux ! Mais une fois que tu as franchi les premières marches tu ne l’écoute plus vraiment. Parce qu’en effet c’est peut-être risqué , un peu, parfois, mais qu’elle importance? Je ne veux pas d’une vie où je n’ai rien osé faire, par peur de l’échec. C’est exactement ce que je me suis dis quand je sentais la peur s’emparer de moi. Je me suis dis, j’ai deux options. Soit je n’essaye pas, par peur, au risque de regretter et de ne jamais savoir ce que ça aurait pu donner. Ou alors j’essaye. Tu sais quelle option j’ai choisi! Et tu sais ce qui est magique là-dedans? C’est que chaque étape, même minuscule, te remplis de confiance, de fierté, et t’aide à aller encore plus loin! C’est comme ça qu’on arrive à faire des choses qui nous paraissaient absolument impossible au départ.

Ne plus avoir peur du regard des autres

Ces derniers mois m’ont aussi appris à me défaire de quelque chose qui m’a énormément pesé pendant très longtemps : le regard et le jugement des autres. Pour te dessiner le tableau, petite lorsque j’étais avec des adultes que je ne connaissais pas, ils me trouvaient toujours “sage comme une image”. Je détestais cette expression ! A l’intérieur de moi je bouillonnais, j’avais envie comme tous les enfants de crier, courir danser, mais je n’osais pas. J’étais très timide dès que je me retrouvais avec des adultes inconnus, et je m’empêchais d’être moi-même. Alors à presque trente ans , enfin, j’ai décidé que tout ça c’était fini, et que le seul juge c’est moi-même. Je demande des conseils, des critiques constructives à mon entourage, mais j’essaye de me défaire de la négativité et de la jalousie. Peu importe ce que les autres pensent ou disent, ce n’est que leur propre projection. Dorénavant je fais les choses pour moi, comme je le sens, peu importe que ça plaise aux autres!

Cet article te plais? Partage-le sur Pinterest!

M’assumer

Ces quelques mois m’ont aussi permis de me redécouvrir, et de m’assumer. D’assumer que je suis une femme de 30 ans qui décide de tout recommencer, d’être à nouveau une débutante, de découvrir sans cesse de nouvelles choses, quitte à poser parfois des questions bêtes. Assumer de ne pas répondre aux normes sociétales! Assumer d‘écouter souvent mon cœur, de pouvoir paraître “perchée” pour certains quand je parle de choses profondes qui me touchent. Assumer mon hypersensibilité, ma fragilité mais aussi ma force, libérer ma puissance, mes talents, mon potentiel. Assumer mon message et ce que je veux transmettre au Monde. Assumer de ne pas être une coach “traditionnelle”, de m’intéresser à des approches alternatives comme l’énergétique, les cartes, le masculin et le féminin sacré…. Assumer de parler d’argent aussi, parfois.

Ne pas me comparer

Parfois comme nous tous, je me compare, malgré moi. Dans ma tête je créé une échelle, et je tente de me situer par rapport à une autre personne. J’ai réalisé à quel point ce mécanisme est stérile et encombrant. Chacun d’entre nous est différent, et en soi tu n’as aucun rival. Si tu es authentique, juste dans tes paroles et cohérent dans tes actes, personne ne te ressemblera, et tu ne ressemblera à personne, pas même quelqu’un qui a exactement la même activité professionnelle que toi! T’inspirer peut être bon et utile, mais te comparer, en bien ou en mal, ne t’apporteras rien. Fais les choses pour toi avant tout, sois fier chaque jours de tes petits pas, et encourage les autres à en faire de même. “Etre toi suffit” comme dirait si justement Lyvia Cairo!

Le partage

Ce que j’ai adoré, par dessus tout, c’est le partage. C’était l’essence même, la raison de vivre de tout ce que j’ai créé depuis le jour où j’ai décidé de changer ma vie, et ça m’a tellement apporté. Partage d’expérience, partage de conseils, partage d’amitié, partage de services, etc… toutes ces belles choses que tu donnes et qu’on te rend en retour, ces gestes désintéressés, ces personnes bienveillantes… Je ne pensais pas avoir de si beau retours ici, par mail, sur Instagram, à travers mes coachings, et vraiment tout ça m’a encore un peu plus ouvert le cœur et l’esprit!

Sortir sans cesse de ma zone de confort

Le jour où j’ai compris qu’en quittant ma zone de confort je rentrais dans quelque chose de nouveau (je te raconte ça dans cet article) et de presque magique, je me suis fais une promesse. Celle de ne plus jamais m’y enfermer. A chaque nouvelle étape franchie je réfléchis  à la prochaine. J’ai compris que dès que je me repose sur mes lauriers, la magie s’arrête. Alors si je veux une vie belle et étonnante, je dois sans cesse aller plus loin. Next step !

L’omniprésence des réseaux

Ce que j’ai découvert en démarrant cette nouvelle vie, c’est les réseaux sociaux. Pas comme un particulier, ni comme un influenceur car ce n’est pas ce que je vise. Plus comme une communauté. Oui, j’aime l’idée d’une communauté d’entraide bienveillante. Mais les réseaux sociaux c’est un piège. Tu reçois sans cesse des sollicitations sur ton téléphone, tu dois te montrer disponible, réactif. Si tu ne sais pas mettre de limite tu peux te faire envahir très vite. Je mets un point d’honneur à répondre à chacun, que ce soit dans les commentaires, en message privé ou sur Instagram. Du coup, forcément, c’est chronophage. J’ai décidé de me garder un jour dans la semaine où j’éteins tous mes écrans, je te l’expliquais d’ailleurs dans cet article, téléphone compris. C’est nécessaire et ça permet d’être frais et dispo pour sa communauté ! Et non, personne ne t’en voudra si tu n’anime pas tes réseaux un jour par semaine !

Garder de la place pour la vie perso

Avec toutes ces choses à mener de front, il peut parfois être difficile de garder de la place pour les amis, la famille, les sorties. Parce que même si je travaille chez moi je fais des journées de 10h avec 30 minutes de pause le midi, six jours sur sept! En effet je vois moins les amis et la famille, mais quand je les vois je mets un point d’honneur à être vraiment là, présente, avec eux. Mon téléphone reste dans mon sac et je profite de ces sorties pour me vider un peu la tête et profiter de ceux que j’aime, de leurs conseils et de leur bienveillance.

Prête à t'ouvrir au changement?

Tu te sente prête à passer à l’action et à investir en toi et ton avenir pour bâtir la vie qui te correspond? Je te propose une séance diagnostic gratuite pour faire le point sur ton projet de reconversion ou d’entrepreneuriat, prendre un premier contact et avoir une vision plus claire pour la suite! Pour cela il te suffit de répondre à quelques questions, je te recontacte dans les 24 heures!

S’ouvrir aux autres

Toutes ces expériences m’ont amené à faire beaucoup de rencontres en très peu de temps, que ce soit virtuelles ou dans la vraie vie. J’ai pu discuter avec des gens passionnants, vivant dans le monde entier, et ça c’est une richesse incroyable ! J’ai pu aussi rencontrer d’autres blogueuses, qui ont elles aussi lancé leur activité aujourd’hui! 

L’importance de l’entourage

Ce que j’ai compris ces derniers mois, c’est que j’ai beaucoup de chance. Parce que mon entourage me soutient et est fier de moi, dans chacun de mes projets. Même si mes choix ont pu surprendre au départ, jamais personne n’a essayé de démolir mes rêves ( a part la conseillère Pôle Emploi mais je lui pardonne: les croyances limitantes ont la dent dure^^). Que ce soit ma famille, ma belle-famille, mes amis ou mon compagnon, tous me soutiennent et je sais que c’est une chance immense! Si demain j’ai un coup de mou je sais qu’ils seront tous là pour me rebooster!

L’authenticité

J’ai appris à être authentique. À être celle que je suis vraiment, au grand jour. Ça m’a pris quelques mois, le temps de trouver ma place, de mettre le doigt sur mes valeurs. Mais aussi de voir que plus j’étais vraie avec toi et plus tu appréciais. Alors j’ai tâtonné, j’ai trébuché, j’ai fais des erreurs, mais toujours avec cette trame. Aujourd’hui je peux dire que je suis authentique: je suis la même ici et dans la vie.

Écouter mon instinct

Sans doute une des plus belles leçon que je retiendrais de ces derniers mois, c’est d‘écouter mon instinct, encore et toujours plus. D’aller là où la vie me porte, ne pas chercher à lutter, à ramer à contre-courant. Souvent on croit “qu’aller là où la vie nous porte” signifie attendre les ras ballants et subir les évènements. Pas du tout: ça signifie faire des choix tous les jours, se fixer des objectifs, mais tout en ayant confiance. Confiance en ce qui arrive, en ce qui ne fonctionne pas comme on le souhaiterais, aux aléas de la vie.

Et toi, as-tu osé changer de vie? Qu’est-ce que ça t’as appris?