Rate this post

Hello!!!

 

Comme je te l’ai déjà dit dans mon dernier article entreprenariat ainsi que dans mon mini cours gratuit de 7 jours « Entrepreneure à succès », la vie d’entrepreneure n’est pas de tout repos. En effet, elle est faite de hauts et de bas, de réajustements, et parfois on peut traverser des moments vraiment difficiles. Ce mois de septembre a été pour moi et pour certaines  des entrepreneures qui m’entourent un mois compliqué, fais de remise en question et de doutes. J’ai dû gérer beaucoup de frustration dans ma propre activité, tout ne s’est pas déroulé comme je le voulais, et il m’était parfois difficile de lâcher prise sur les événements. C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire un article pour partager mon expérience avec toi et te donner les clés de ce que j’ai analysé et compris qui feront que ce sera plus facile à gérer et à comprendre pour toi. J’aime partager ce que je vis, je ne fais pas semblant que pour moi tout est rose et parfait : je suis authentique. Ainsi dans mon mini cours « Entrepreneure à Succès », je ne te vends pas du rêve, je te promets une seule chose : te donner les clés de ce qui a fait décoller mon activité d’auto entrepreneure!

Si en ce moment tu sens que ton activité stagne ou même que tu n’ose pas te lancer par peur de l’échec, je t’invite à lire cet article qui pourra vraiment t’aider !

Les émotions

Les émotions souvent, c’est difficile. En effet, on ne nous apprend pas à les comprendre pour mieux les gérer, mais plutôt à les refouler et à ne pas les écouter. Et en tant qu’hypersensible, je te le dis : l’émotion n’est pas toujours bien vue dans notre société, alors qu’elle a un rôle très important !

Ce qui cause des pétages de câbles, des dépressions, des burn out, ce n’est rien d’autre que le refoulement. En fait, tu n’as pas su t’écouter à temps, du coup ça explose, ça pète, ça craque.

Toute situation difficile d’échec, de frustration, va te renvoyer à des émotions comme la déception, le découragement, l’agacement, l’impatience, l’irritabilité, la tristesse ou la colère. Tu peux alors chercher à tout enfouir en toi pour ne pas ressentir et rejeter ces émotions. Mais dis toi bien une chose : si tu n’écoutes pas cette émotion aujourd’hui, elle reviendra. Et non seulement elle reviendra, mais en plus elle sera de plus en plus forte, proportionnellement au nombre de fois où tu l’auras enfouie. Du coup qu’est-ce qu’il se passera si tu n’accueilles pas ces émotions ? A un moment donné tu risques d’aller jusqu’au découragement total, voire à l’abandon, au ras-le-bol.  Et c’est là qu’est le seul et véritable échec. Un échec ponctuel dans un projet ou une tentative, c’est une chose. Mais en rester là, ne plus agir et abandonner en est une autre.

Le véritable échec, c’est de baisser les bras. Je ne te parle pas ici de décision prise avec le cœur, genre “ok je me rends compte que ce n’était pas mon vrai projet je vais réajuster”, mais bien de fatalisme, de défaitisme. Céder à la facilité de l’échec (parce que oui, choisir d’échouer demande moins de courage que de se relever), c’est rentrer dans une spirale négative qui va cultiver le manque de confiance en soi et ainsi stopper toute nouvelle tentative.

Développer ses capacités

Accueille tes émotions, comprends ce qu’elles essayent de te dire, une émotion n’est jamais là par hasard, elle veut toujours te transmettre un message. Les accueillir va te permettre d’aller de l’avant, de cultiver un optimisme réaliste, de la résilience,  de la persévérance, et une plus grande capacité d’adaptation.

La résilience c’est la capacité à vivre, à réussir et à se développer en dépit de l’adversité.

La persévérance, c’est le fait de persister dans une action, une résolution ou une attitude malgré les difficultés rencontrées.

Sur la durée, ces deux qualités font la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent. Pour connaître toutes les compétences et qualités de l’Entrepreneure à Succès tu peux d’ailleurs lire cet article.

Au-delà de ton niveau d’étude et de tes diplômes, ce sont tes qualités humaines qui sont les vraies garantes de la réussite de ta vie professionnelle et personnelle.

La véritable question n’est plus alors « comment gérer cet échec » mais plutôt « comment améliorer et développer ma capacité à y faire face? »

 

L’échec n’existe pas

En fait, quand on regarde avec le recul, on se rend compte que l’échec n’existe pas. Ce mois de septembre m’a rappelé une période de ma vie qui était très frustrante sur l’instant.

J’avais passé des entretiens d’embauche pour un job que je voulais vraiment. Le recruteur m’avait fait passer trois entretiens, et à chaque fois tout se passait à merveille. Pourtant, au final, il ne m’a jamais donné de nouvelles. Cette situation, sur le coup, m’a causé une immense frustration, je ne comprenais pas ce qui se passait, je voulais ce job de tout mon cœur, je réussissais tout, mais je n’y accédais pas.

Ce n’est que quelques mois plus tard que j’ai compris que si j’avais été prise, je me serais coincée, j’aurais peut-être dû démissionner ou repousser la formation qui me permet aujourd’hui de faire le job que j’aime et d’incarner ma Mission de Vie. Et le plus drôle dans tout ça, c’est que quand je venais de me mettre à mon compte ce fameux recruteur m’a recontacté, comme un clin d’œil pour me dire « c’est OK, tu l’avais mérité ce job, c’est juste que ce n’était pas ce qu’il te fallait ». Donc en soi, quand on regarde avec le recul, les échecs n’existent pas.

Tout n’est qu’expérience, apprentissage, rebondissement, réadaptation. La vie est mouvement, énergie. Imagine l’enfant qui apprend à marcher si à chaque chute il se disait « c’est un échec, je n’y arrive pas, je suis nul ». En sachant le nombre de fois où un enfant tombe avant de savoir marcher, crois-tu vraiment qu’avec ce type de pensée il irait jusqu’au bout ? Que ça lui donnerait la force et le courage de continuer ?

Tu aimes mon article? Partage-le sur Pinterest!

Ce qui fait que tu stagnes et que tu es frustrée

En fait quand on est entrepreneure, on passe des étapes, comme dans un jeu vidéo.

On démarre au niveau débutant, on a affaire à des monstres (nos peurs, notre sentiment d’imposture, notre manque de confiance en nous, nos doutes,….) , on essaie, on réessaye, et puis on arrive à la fin du niveau. Alors on accède à un autre niveau, ce monde est différent, les méchants aussi. Il faut se réadapter, réajuster la manière dont on s’y prenait dans le monde précédent, faire autrement et comprendre les règles de ce Nouveau Monde.

La vie d’entrepreneure, (et la vie en général d’ailleurs) c’est exactement pareil. Tu passeras des paliers, tu stagneras, mais tu finiras toujours par progresser, pour peu que tu t’accroches.

Ce qui fait que tu stagne c’est qu’en fait tu oublies qu’il y a un autre monde après: tu n’as plus d’objectif. Du coup tu n’avances plus, tu es dans le flou et tu ne comprends pas pourquoi.

Se fixer des objectifs, je te l’ai déjà dit, c’est primordial quand on est auto entrepreneur (je t’aide d’ailleurs à y voir plus clair sur ce point dans mon mini cours Entrepreneure à Succès). Si tu ne sais pas où tu vas, tu te perds dans des actions stériles et inefficaces. Avoir un but, un objectif, c’est ce qui te portera toujours, peu importe le comment, du moment que tu sais où tu veux aller tu y parviendras, que ce soit par la méthode que tu avais envisagé au départ ou non.

Le comment plutôt que le pourquoi

Souvent quand on n’y arrive pas on se demande « pourquoi je n’y arrive pas »? Ton cerveau est discipliné, quand tu lui pose une question il cherche à te répondre. Du coup il va te trouver tout un tas d’explications, de justifications, de prétextes. « Les gens sont partis en vacances », « ils n’ont pas reçu leur paye », « c’est à cause de la concurrence”, “je suis trop chère” (si tu crois encore à l’excuse de la concurrence et des prix je t’invite vraiment à rejoindre mon mini cours) « je ne suis pas assez alignée », « je n’ai pas le bon mindset », «  je fais un blocage »….

Si tu demandes pourquoi, ton cerveau trouveras toujours une réponse et plein de moyens de rejeter la faute et de te mettre dans l’impasse : la majorité du temps ce n’est pas ça qui t’aide à résoudre le problème, et en plus ça te mets dans des émotions désagréables, tu rumines, tu tournes en rond.

La vraie question c’est de se dire OK, je n’en suis pas là où je voudrais, du coup comment je peux faire pour continuer à avancer et aller vers ce que je souhaite ?

Si tu demandes pourquoi, tu perds ton temps et ton énergie.

Donc prends cinq minutes et demande-toi: quand tu es face à ce type de situation, dans quel état interne te mettent les questions que tu te poses ? Est-ce qu’elles t’amènent à trouver des solutions ou à justifier tes échecs ?

Rester focus

Il y a deux choses importantes chez l’auto entrepreneur, j’en parle dans mon mini cours « Entrepreneure à Succès », c’est ton Pourquoi et ta grande Vision.

Sans ces deux piliers, tu vas te perdre, tu ne sauras plus où aller ni pourquoi tu y vas. Quand tu es perdue, tu dois revenir à plus grand que toi : pourquoi je fais ce que je fais? À quoi je sers ? À qui je suis utile ? Qu’est-ce que j’aime faire et que je fais avec facilité, à quels moments je me sens bien, dans le flow ?

Ne perds jamais ça de vue. C’est ce qui te donnera la force, quoi qu’il se passe, de continuer à avancer, parce que ça te relie au sens, à ta mission d’entrepreneure.

La gratitude

Souvent dans ces périodes de frustration, d’échec apparent, rien ne se passe comme on le voudrait, on se focalise sur ce qu’on veut, et on oublie ce qu’on a déjà.

Faire preuve de gratitude envers tout ce qu’on a, constater toutes les réussites, toutes les victoires, l’abondance qu’on a déjà, non seulement ça fait un bien fou, mais en plus ça va  rediriger les pensées sur du positif.

Je te l’ai déjà expliqué, tu attire à toi ce que tu pense. Tes pensées émettent une vibration et tu attires les choses qui vibrent à la même fréquence. Du coup, si tu vibres bas, (autrement dit le manque, la frustration, la colère) c’est ce que tu vas attirer à toi.

Alors que si tu te souviens de tout ce que tu as déjà, de la vie merveilleuse que tu vis, de la chance que tu as d’être à ton compte, d’avoir une certaine liberté, et de pouvoir organiser tes journées comme tu l’entends, ta vibration devient tout autre : elle augmente. J’en parle dans ma vidéo « comment reprogrammer son mental » que tu pourras trouver dans mon groupe Facebook privé.

Je sais que la gratitude ça peut paraître très Bisounours, mais je t’assure que combiné à la loi de l’attraction ce sont deux outil très puissants qui peuvent vraiment transformer ta vie.

Le cerveau, naturellement, a tendance à se focaliser sur ce qu’il n’a pas, et à vibrer le manque. C’est pourquoi ça va te demander un effort au départ, mais une fois que l’habitude sera là tu verras que ça ira tout seul. Si par exemple tu te focalise sur « et m**** je n’ai pas réussi cette vente » plutôt que « merci pour les 2000 € que j’ai fait ce mois-ci , merci à mes clients de me faire confiance et de participer à rendre ce monde meilleur à leur tour», la vibration n’est pas du tout la même!

Les conditionnements

N’oublie pas que ta frustration, ton sentiment d’échec, ta perception d’un événement, ne dépendent que de tes conditionnements internes : personne ne regarde le monde à travers les mêmes filtres que toi.

Tes croyances sur ce qui devrait être ou ne pas être, ce que tu es ou n’es pas, tes peurs et ta manière de t’y confronter (ou pas), vont très fortement influencer la façon dont tu vas vivre ta vie. Si tu es persuadée que la vie est une lutte, qu’elle est difficile, qu’il faut se battre pour réussir, alors c’est exactement ce qui se passera. Idem si tu crois qu’être à son compte est très compliqué, que ça mets des années avant de pouvoir en vivre, qu’il n’y a pas de place pour tout le monde….

Si au contraire tu es persuadée que la vie est fluide, qu’elle te donne ce dont tu as besoin et qu’il n’y a pas à se battre pour obtenir ce qu’on veut puisqu’on obtient toujours ce dont on a besoin, alors c’est ce qui se passera également.

Ta perception et tes conditionnements définissent ta réalité. Ça vaut le coup de s’y intéresser et de travailler dessus, non ?!

Donc pour revenir sur l’échec : une fois que tu as compris ce qui s’est passé (sans t’attarder plus que ça sur le pourquoi), que tu as décidé de ne pas abandonner et de te remettre en marche vers ton objectif, il suffit de réadapter ta stratégie en changeant d’approche.

Envisager un plan B est toujours une stratégie gagnante, car en cas d’échec tu ne te retrouveras jamais le bec dans l’eau et tu pourras rebondir très rapidement !

Envie d’avancer?

Tu te sens prête à passer à l’action, mais tu ne sais pas comment te fixer des objectifs et les atteindre? Seule tu n’avances pas comme tu voudrais et tu penses à te faire accompagner?

Je te propose qu’on en discute lors d’une séance diagnostic pour faire le point sur ton projet. Tu gagneras en clarté et verras quoi mettre en place dès aujourd’hui pour passer à la vitesse supérieure! Pour cela il te suffit de répondre à quelques questions, je te recontacte dans les 24 heures!